Ateliers d’escalade

Présentation de l’activité escalade aux élèves de CP-CE1-ULIS-UE

Le 29 janvier et le 1er février nous avons tous fait des petits ateliers d’escalade. Le but était de présenter l’escalade au CP et au CE1.

Lire les voies d’escalade

Nous sommes partis de l’école pour arriver au gymnase. Nous sommes rentrés dans les vestiaires rouges pour nous chausser de chaussons et de chaussures propres. Maitresse nous a rappelé les consignes, puis nous sommes allés au fond du gymnase et maitresse nous a donné nos fiches de notre emploi du temps. Ensuite nous nous sommes dirigées vers notre coin pour préparer notre atelier. A l’aide d’Antoine et d’Eliott nous avons installé nos images. Enfin voici le moment que nous attendions tous l’arrivée des petits poussins. Le chef de groupe est allé chercher les petits. Après les avoir récupérés nous leur avons dit de s’asseoir. Et nous avons fait les présentations, puis nous avons présenté l’activité « lire une voie » par Victoria. Puis on a raconté le texte de l’histoire. Enfin, nous les avons faits grimper. Par la suite, le coup de sifflet a sonné et le deuxième chef les a accompagné au 2ème groupe et nous avons recommencé. Enfin l’heure d’arrêter est arrivée et nous nous sommes rechaussés pour rentrer.

Camille, Victoria, K. et Amélie

L’atelier théâtre et défis de grimpe

Le mardi après midi on est arrivé au gymnase, j’ai posé les gommettes sur le mur d’escalade. Après je suis allé aider les filles (Victoria, Camille et Amélie) pour poser les maisons de leur atelier. Ensuite, Eliott est parti chercher les petits poussins (CP – CE1). Jean et Eliott on fait leur pièce de théâtre sur la sécurité. J’ai expliqué mon atelier, ce qu’ils devaient faire et on leur a fait une démonstration. Je les ai aidé à monter et l’atelier s’est bien déroulé. Ils devaient monter le plus haut possible jusqu à 3m. On leur donnait des images selon la hauteur où ils arrivaient à monter : 1 mètre : 5 points, 2 mètres : 10 points, 3 mètres : 15 points, une image recommence et une image dommage. Le deuxième jour, il y avait le conseiller pédagogique d’EPS et les maîtresses nous ont pris en photo.

Antoine, Eliott et Jean

La Chasse aux trésors

Les petits devaient trouver un panier, une corde, un baudrier, un chausson et un mousqueton en image (images cachées derrière les prises). Mathéan est parti chercher les petits (poussins), après on s’est présenté et on a commencé l’activité. Il y avait un guide et un grimpeur puis ils sont montés et ils ont tous trouvé les étiquettes. Ensuite on est parti chercher le trésor (en grimpant) et on leur a donné un trésor en image . Enfin ils ont pu grimper sur le mur librement.

Tinaël, Rayane et Mathéan

L’atelier équilibre et baudriers

Nous avons fait un parcours d’équilibre pour apprendre aux petits à tenir en équilibre pour monter sur le mur d’escalade. Ils sont montés sur des bancs, sur des plots et sur des poutres .A la fin du parcours, ils ont essayé de mettre un baudrier. Quentin à fait faire aux petits le parcours, Lukas a fait mettre un baudrier aux petits et Léa est partie voir aux différents endroits si ça se passait bien.

Léa, Quentin et Lukas

L’atelier nœuds

Le mardi on est arrivé dans le Gymnase. On s’est présenté et à chaque fois on avait des élèves de 6, 7ou 8 ans. On leur a présenté comment faire le nœud de huit. La petite histoire : Il était une fois des enfants qui étaient à l’escalade et il vont devoir faire le nœud de huit . Le professeur leur dit : ” pour faire le simple huit il faut une corde. Vous prenez la corde et vous faites un pont pour former un arbre. Ensuite, il faut faire le tour de l’arbre avec la corde et le bout de la corde passe dans le trou de l’arbre. Enfin, il tire et ça fait le simple huit” . Pour le matériel il faut juste une corde. On a eu quatre groupes le mardi et le jeudi aussi. Puis les petits ont eu un diplôme d’escalade et tout le monde est parti.

Malyk et Mathéo

La boite à mystères et le coloriage magique

Nous avons réalisé deux activités, la première se nommait les boites à mystères et la deuxième le coloriage magique. La boite à mystères se présente avec deux trous sur les côtés. Dedans il y avait du matériel d’escalade. Dans les deux trous les enfants devaient piocher le matériel d’escalade. Ils devaient deviner de quoi il s’agissait et si ils ne le savaient pas on leur disait ce que c’était et à quoi ça servait. Pour la deuxième activité, le coloriage magique, il y avait des codes de couleur : en bleu les baudriers en vert les chaussons, en rouge les cordes, en violet les prises et les murs. On s’était bien amusé avec ma camarade Liloue mais ce qui était dommage c’est qu’ils n’avaient pas le temps de tout colorier .

Liloue et Zia

L’ exposé et la maquette quiz

Moi j’ai fait un exposé sur l’escalade. Je leur ai lu des textes :

– qu’est ce que l’escalade? Et d’où ça vient ?

– les différentes sortes d’escalade (l’escalade en bloc, l’escalade en moulinette et l’escalade en tête)

– le matériel d’escalade

Et je leur ai montré des photos. Puis ils sont allés à l’atelier maquette quiz.

Blanche

Nous avons écouté l’exposé et fait « le quiz maquette ». Nous avons posé des questions au CP et CE1 mais il y avait certains élèves qui n’écoutaient pas toujours correctement, mais on s’est bien occupé des enfants, c’était amusant et intéressant. Tout s’est bien passé. On est très content de ce que l’on a fait.

Tymoté, Damon et Bastien

Les jeux de mémoire

Moi, j’ai fait les ateliers de jeux de cartes où il fallait trouver l’action qui correspond à l’image et les CP et CE1 ont aimé ! Louise et Maxime faisaient un atelier pour découvrir le matériel d’escalade. C’était un panneau avec le matériel, il y avait la corde, le mousqueton, le chausson d’escalade, le panier, le baudrier et le pontet .

Dasha pour Louise et Maxime

Téléthon 2017

1) Qu’ est ce que le Téléthon ?

En France, le Téléthon est un événement caritatif (qui permet de gagner de l’argent) depuis 1987 par l’association française contre les MYOPATHIES (AFM) pour financer des projets de recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires (myopathies).

Myopathies: se sont des maladies neuromusculaires, dont elles forment un sous groupe, se traduisant par une dégénérescence et une nécrose du tissu musculaire . Elles peuvent être congénitales, héréditaires ou acquises .

TELETHON : TELE pour Télévision et THON pour le suffixe de marathon.

2) Qu’est que le handicap ?

Définition : Désavantage quelconque qui rend les choses plus difficiles, qui empêche de réussir aussi facilement que les autres. Le handicap peut être une maladie très grave qui est non soignable ou dont il faut longtemps et beaucoup d’argent pour essayer de trouver un remède .

En ce qui concerne le Téléthon, le handicap c’est une maladie génétique. Ça provoque des dysfonctionnements des cellules et donc du corps qui peuvent se voir ou non. Mais cela peut arriver

à tous, donc il ne faut pas en rire. On ne peut pas avoir des maladies génétiques à un autre moment qu’à la naissance mais cela peut se réveiller plus tard dans notre vie ou directement à la naissance.

3) Une course commune pour le Téléthon.

Toute l’école va courir pour l’ association qui s’appelle le Téléthon pour gagner de l’argent pour que les médecins trouvent le problème des handicapés.

Pourquoi s’investir dans la course est-il important?

Il est important de s’invertir pour aider les personnes handicapées et pour gagner de l’argent pour les médecins et leurs remèdes. Ainsi, ils pourront avoir une vie plus normale.

Tout le monde doit donc courir pour le Téléthon. Notre Téléthon a eu lieu le 8 décembre 2017 à la base de loisirs de Jonzac à 9 h 45. Le Téléthon a duré toute la matinée avec les courses des CP, CE1, CE2, CM1 et CM2.

Les CP ont couru environ 8 minutes, les CE1 9 minutes, les CE2 10 minutes, les CM1 11 minutes, et les CM2 12 minutes . On s’est tous beaucoup investis !

Textes écris par les CM2 des CM1-CM2 A et B

En route pour le Cross :

Coureurs au départ: